Retour vers le passé

Tout être vivant se nourrit et se maintient en vie grâce à ce que la nature lui procure, ce que nous appelons les « ressources naturelles ». Les ressources étant naturelles, elles font partie de l’environnement de chacun. Seule leur accessibilité varie. Les poissons sont dans la mer, l’accessibilité à cette ressource naturelle dépend des moyens de pèche, à la ligne ou au filet.

Les ressources naturelles peuvent être classées en trois groupes:

  • énergétiques,
  • matières premières,
  • nutrition,

et trois types,

  • inépuisables,
  • finies,
  • renouvelables.

Les ressources énergétiques

Le solaire, l’éolien et la gravité, communément appelés «énergies renouvelables», sont en fait inépuisables à l’échelle humaine. Lorsque ces ressources disparaîtront, l’homme sera déjà parti depuis longtemps. Le problème de ces ressources est que l’énergie qu’elles peuvent fournir est très difficile à utiliser. Sans les machines industrielles, on ne peut que se réchauffer au soleil ou tendre une toile pour faire avancer un bateau.

Ensuite nous avons les énormes ressources énergétiques de notre monde industriel, les combustibles fossiles et l’uranium, de type fini, dont le stock s’épuise dès que l’on puise dedans. C’est le sujet principal de ce qui nous préoccupe ici. Cette ressource nous donne accès à toutes les autres ressources naturelles de part la quantité d’énergie qu’elle produit par combustion. L’uranium est un multiplicateur d’environ quatre de l’énergie pétrolière, 1kg de pétrole produit environ 45MJ et 1kg de charbon produit environ 24MJ. Comme cette ressource est vouée à disparaître, c’est l’accessibilité à toutes les autres ressources qui va être modifiée et pour certaines comme les minerais, disparaître également.

Pour finir, les vraies ressources énergétiques renouvelables, les plantes. La nature les produit sans arrêt. L’homme peut participer à la bonne gestion de cette ressource en aidant la nature, il peut aussi la consommer plus vite qu’elle n’est produite. Si tel est le cas, cette ressource se dégrade et disparaît localement, parfois de façon définitive, heureusement souvent de façon temporaire. 1kg de bois produit environ 12MJ.

Les ressources matières premières

Les inépuisables : la terre et le roc avec lesquelles l’homme bâtit des abris.

Les finies : fossiles et minérales : le pétrole présente une chaine d’éléments carbone sur laquelle il est facile d’incorporer d’autres éléments, c’est ce qui fait sa richesse en tant que matière première. Il sert à tout. Le charbon est le produit de base de l’élaboration de l’acier. Avec le seul charbon de bois, d’avant l’ère industrielle, on ne pouvait produire que des petits blocs d’acier de médiocre qualité. C’est grâce à la houille distillée, le coke, que l’on peut produire les aciers modernes. Le charbon est donc un élément essentiel du monde industriel. Les minerais sont principalement les métaux sans lesquels aucune machine ne pourrait être fabriquée, il n’est pas une machine sans un axe métallique.

Les renouvelables : comme les énergétiques, sont produites par la nature sans arrêt. Il s’agit principalement des fibres, végétales et animales que l’on tisse et du bois.

Les ressources nutrition

A part l’eau et le sel qui sont inépuisables à l’échelle humaine, il n’y a que des ressources renouvelables, ce que la nature produit avec ou sans l’aide de l’homme. Ce qui importe pour ces ressources, c’est l’accessibilité.

Avec les machines et les engrais pétrochimiques, la production agricole par homme par hectare a été multipliée par plus de mille par rapport à l’agriculture avec quelques outils élémentaires et un peu d’engrais naturel. C’est ce qui a permis la poussée démographique de la deuxième moitié du XXème siècle, la population mondiale a triplé en cinquante ans grâce à la capacité à produire de la nourriture en abondance.

Pour l’élevage, de quelques animaux parqués sur des prairies, nous sommes passés à la production de viande industrielle. Les animaux eux-mêmes, ne sont plus nourris naturellement mais engraissés avec des aliments, résultat de processus industriel.

Quant à la pèche, les techniques modernes font que les réserves halieutiques s’épuisent, l’homme pèche le poisson plus vite que celui-ci ne se reproduit.

Et demain ?

Les ressources inépuisables ne posent par définition aucun problème.

Les ressources finies sont exploitées de façon exponentielle depuis trois siècles. Leur production, liée à l’efficacité du pétrole est vouée à décliner avec la production de celui-ci.

De plus, les réserves facile d’accès ont été exploitées en premier, il ne reste plus que le difficile. Avec le déclin de la production pétrolière, l’exploitation du charbon et des minerais va décliner de facto pour disparaître définitivement.

Pour ce qui concerne les ressources renouvelables, il est évident qu’il ne faut pas les exploiter plus vite qu’elles ne se renouvellent sous peine de voir cette manne diminuer puis disparaître.

Il ne restera donc pour l’homme que les ressources naturelles renouvelables, – la forêt, la cueillette, l’agriculture (sans machine et sans engrais chimiques), la pèche à la ligne, la chasse sans fusil et l’élevage sur des prairies – et les ressources inépuisables, les pierres.

Ce sera le retour à l’âge de pierre.

A propos de Georges Turlin 6 Articles
Ingénieur en plate formes pétrolières

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*