Guide de la recherche des 500 parrainages

Les règles de la 5ème République confient aux élus locaux le droit de décider qui peut être candidat dans cette élection. Ainsi, pour être candidat, il faut recueillir au moins 500 parrainages d’élus. 47 000 élus ont le droit de parrainer un candidat dont 35 000 maires. Ces derniers sont donc les interlocuteurs à privilégier. J’ai adressé un courriel à chacun afin de solliciter leur parrainage. L’engagement à parrainer est formalisé par la signature par le maire d’un formulaire de promesse de parrainage. Ensuite, à partir du 30 janvier, les maires auront 3 semaines pour confirmer leur engagement en adressant au Conseil constitutionnel leur parrainage « officiel »

Chaque élu ne peut parrainer qu’un unique candidat. Je ne demande pas leur soutien politique, ni leur adhésion à mes idées, mais seulement de rendre possible la candidature de Christian Laurut afin de permettre au grand public de prendre connaissance des arguments du seul candidat alertant sur l’inéluctabilité de la décroissance de notre système industriel. C’est un problème démocratique. J’en appelle donc à l’indépendance d’esprit des maires et à leur conscience républicaine. Je dois faire face à de nombreux obstacles, notamment financier et de visibilité. Dans ce contexte, la recherche des parrainage demande l’implication du plus grand nombre de volontaires pour rencontrer un maximum de maires.

Les étapes :

1 – Se porter volontaire :

  • Si vous jugez que la politique de la croissance mène l’humanité dans une impasse
  • Si vous souhaitez que la campagne présidentielle 2022 soit l’occasion de lancer l’alerte sur l’inéluctabilité de la décroissance du système économique actuel

Vous pouvez alors soutenir Christian Laurut en vous portant volontaire pour « démarcher » les élus de votre localité (maire, député, sénateur, conseiller départemental et régional) afin d’obtenir des promesses de signature en faveur du candidat de l’après croissance. Nous vous invitons dès lors à vous faire connaître dès maintenant en remplissant le formulaire “volontaires 500 signatures”, en cliquant ici.

2 – Identifier les maires à solliciter. Viser un maximum de petites communes rurales, globalement moins de 5.000 habitants, là où il existe le moins de chance que ces maires soient encartés dans un parti de l’échiquier politicien. Ne pas hésiter à visiter les communes alentour. C’est parfois dans celles qu’on avait pas ciblé au départ que l’on obtient la signature.

3 – Privilégier le contact direct avec les maires. Il est plus facile pour un maire d’opposer un refus quand il reçoit un mail ou un coup de fil que quand il est face à une personne qui vient le voir directement. Il est parfois très compliqué d’obtenir un rendez-vous. Il ne faut pas hésiter à se rendre dans les villages et les mairies pour une rencontre républicaine avec le maire sans prévenir de son arrivée. L’accueil est en général très courtois.

4 – Rencontrer les maires avec le kit de démarchage, soit une profession de foi résumée (format A4), le “Programme pour une société de l’après croissance”, la lettre aux maires de Christian Laurut  et un formulaire d’engagement à parrainer. Si le maire est d’accord, il peut signer tout de suite. S’il demande un temps de réflexion, lui laisser les documents et reprendre contact avec lui (ne pas trop attendre). Vous pouvez lui dire que vous comprenez et respectez le temps de la réflexion et que vous êtes disponibles pour revenir le voir ultérieurement. Il faut chercher à ne jamais clore la discussion, à proposer de repasser plus tard quand le moment du choix sera venu. Proposez lui de lui laisser vos coordonnées personnelles.

5 – Dans la discussion, le but n’est pas d’obtenir un soutien politique ou de convaincre les maires du bien fondé de notre programme mais d’insister sur la question démocratique. Nous devons en appeler à leur indépendance d’esprit pour assurer le pluralisme de l’élection en permettant l’expression des courants d’opinion significatifs de notre peuple.

6 – Traiter les objections :

  • Le maire pense parrainer un autre candidat ? Invitez le à y réfléchir. LR, PS, LREM, FI ou PCF ? Ils ont déjà assez d’élus pour assurer leur candidature si ils décident de se présenter. Ils n’ont pas besoin d’une signature supplémentaire alors qu’elle est précieuse pour nous.
  • Le maire craint le jugement des citoyens de la commune ? Insister sur le fait qu’il ne s’agit pas d’un soutien politique mais d’un geste démocratique. Nous l’expliquerons publiquement de cette manière.
  • Le maire dit qu’il souhaite consulter son conseil municipal ? C’est une attitude respectable mais la loi prévoit qu’il s’agit d’une prérogative personnelle du maire. Les conseils municipaux sont par nature pluriels politiquement et des élus s’opposeraient toujours au parrainage de tel ou tel candidat. C’est le maire qui doit prendre ses responsabilités.
  • Le maire déclare qu’il ne parrainera personne ? Argumenter sur le fait que la candidature de CL n’est pas une candidature d’accession au pouvoir, mais une candidature d’alerte auprès de la population et faire progresser la prise de conscience populaire sur l’impérieuse nécessité de penser dès maintenant l’avenir en terme d’après croissance.
  • Pour compléter de persuader le maire, l’inviter à consulter le site du candidat www.demain-la-decroissance.com qui publie un article nouveau chaque jour et une vidéo nouvelle chaque semaine

7 – Une fois l’entretien réalisé, indiquer le résultat sur la fiche de démarchage. Envoyer numériquement le formulaire de parrainage s’il a été signé ou indiquer que l’élu·e souhaite l’envoyer lui ou elle-même (pour pouvoir le ou la relancer si nous ne recevons rien).

8 – En cas de refus ou si l’élu n’a pas encore pris sa décision, en connaître les motivations permettra à l’équipe de campagne de déterminer s’il est utile de recontacter l’élu·e à une date ultérieure.

Liste des fonctions aptes à donner des parrainages :

  • Les maires, les maires délégué·es et les maires d’arrondissement de Paris, Lyon et Marseille
  • Tous les conseillers de Paris
  • Les présidents des communautés de communes, des communautés d’agglomération, des communautés urbaines et des métropoles
  • Tous les conseillers de la métropole de Lyon
  • Les conseillers départementaux et les conseillers régionaux
  • Les conseillers des autres collectivités de rang départemental et régional
    Alsace, Corse , Guadeloupe, Guyane, Martinique
  • Les député·es, les sénateurs et sénatrices, ainsi que les parlementaires européens de nationalité française et élu·es en France
  • Les conseillers de l’Assemblée des Français de l’Étranger et les Présidents de conseils consulaires
  • Les membres des Assemblées des Territoires d’Outremer, Polynésie française, Wallis et Futuna, Saint-Barthélémy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon), et les membres des trois Assemblées de Province de la Nouvelle-Calédonie

Parmi ceux-ci les maires représentent l’écrasante majorité des parrainages disponibles, avec plus de 35 000 communes.

Kit de démarchage (documents PDF téléchargeables à imprimer par le volontaire lui-même) :

Contact : equipe@christianlaurut.com

 

A propos de Christian Laurut 107 Articles
Chercheur indépendant en organisation sociétale