3 – 2030, la première secousse

Chapitre 3 de la série : Histoire économique et politique du 21ème siècle.

En 2030, pour la première fois depuis l’avènement de la société industrielle, la demande effective mondiale de pétrole excéda la capacité intrinsèque de production. Contrairement aux chocs pétroliers précédents, notamment celui de 1973, il ne s’agissait pas d’une situation spéculative, mais tout simplement de la confrontation de la réalité géologique avec celle de l’économie. Les conséquences furent également de deux ordres : une augmentation des prix par l’application mécanique de la loi de l’offre et de la demande, et une nécessité de répartition géopolitique des ventes. En effet, il apparaissait probable que les pays consommateurs dans leur ensemble se porteraient acquéreurs pour l’intégralité de leurs besoins, quelque soit l’élévation du prix du brut. Il s’ensuivit donc une situation inédite dans laquelle il convenait de mettre en place une nouvelle loi régulant les volumes achetés par tel ou tel pays.

La suite de cet article est réservée aux abonnés !

Pour vous abonner cliquez ici

A propos de Christian Laurut 145 Articles
Chercheur indépendant en organisation sociétale

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*