4 – L’émergence d’une nouvelle doctrine politique

Chapitre 4 de la série  Histoire économique et politique du 21ème siècle.

Après 2030, les pays riches en PIB, mais pauvres en ressources fossiles, dont notamment l’Europe de l’Ouest et le Japon, furent couramment dénommés « riches/pauvres», ce terme pointant ainsi le problème de la pérennité de leur développement comparativement à la faiblesse de leur potentiel énergétique. Le souci principal de leurs gouvernements devenait alors le maintien du prix des carburants à un niveau acceptable pour la population, car si le principe du rationnement finissait par être admis comme une réalité incontournable, celui d’une augmentation des prix renchérissant les transports et les déplacements fut fermement contesté.

La suite de cet article est réservée aux abonnés !

Pour vous abonner cliquez ici

A propos de Christian Laurut 145 Articles
Chercheur indépendant en organisation sociétale

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*